Agriculture Durable

Pour améliorer l’alimentation du bétail en brousse

(Volaille et ruminants)

Des techniques simples qui peuvent améliorer l’alimentation du bétail en brousse, Pierres à lécher pour les ruminants, produire des termites pour les poules et autres conseils issus de centres agroécologiques de l’Afrique subsaharienne

Pierres à lécher
Faites à base des matériaux locaux au CFAA de Louda.

Les pierres à lécher sont un moyen simple d’apporter aux animaux (petits et gros ruminants) un complément de sels minéraux ou d’oligo-éléments destiné à pallier ou éviter d’éventuelles carences alimentaires, en particulier dans le cas des animaux en pâture non approvisionnés en aliments composés équilibrés
Elles sont faites à base d’argile très fine avec potasse, sel, et eau

ATAD_Pierre-a-lécher1
ATAD_Pierre-a-lécher2
ATAD_Pierre-a-lécher3

Pour voir (en pdf téléchargeable) les techniques de fabrication, avec ingrédients et préparation :
Pierres à lécher, recette et diaporama (avec images commentées)
et aussi
Pierres à lécher, recette (sans image)
Les pensionnaires en formation du CFAA (Centre de Formation Agroécologique et Artisanal) de l’ONG ATAD à Louda ont été formés ce jour, 2 Avril 2019, sur les techniques de fabrication de la pierre à lécher par l’un des producteurs innovateurs de ATAD Kaya Mr Sibiri Sawadogo dit Gangnaaba avec l’accompagnement de Autre Terre, ONG belge.

Basée à Kaya , l’ONG ATAD a été mise en place par une assemblée constitutive en date du 9 décembre 2000. Son objectif est de soutenir les initiatives locales des communautés pour la valorisation des ressources de leur milieu pour une véritable promotion d’un développement local.
l’ATAD dispose d’un Centre de Formation CFAA de 10 ha à Louda qui a comme objectif de former la population locale à l’agroécologie par la pratique.
Voir notre article dans BurkinaDoc de Mil’Ecole : L’ONG ATAD (Alliance Technique d’Assistance au Développement)

Produire des termites
(Les grosses termites, pas les petites)
pour nourrir la volaille à partir de 3 semaines

D’habitude, les poulets et les pintadeaux vont chercher eux-mêmes les insectes dans les champs, mais, là, ce sont les éleveurs qui leur servent ces précieux insectes.
Il existe certes des techniques traditionnelles de récolte des termites : arrachage de blocs de termitières ou introduction d’un bâtonnet dans un trou de la termitière…
Mais s’ils devaient se contenter d’exploiter les termitières existantes, les paysans n’auraient pas grand-chose à donner à leurs bêtes.
Certains se sont donc mis à élever eux-mêmes ces insectes.
La technique de production est simple et peu coûteuse à base de paille (ou autres débris végétaux fibreux), fumier et eau, et se fait dans des petits canaris. En 1 ou 2 jours vous avez 1000 termites à donner aux poules et aux poulets et pintadeaux de plus de 3 semaines (plus jeunes ça les fait mourir)

ATAD-Termites1
ATAD-Termites2
ATAD-Termites3

Pour voir (en pdf téléchargeable) les techniques de fabrication, avec ingrédients et préparation :
Produire des termites, recette et diaporama (avec images commentées)
et aussi
Produire des termites, recette (sans image)
Cette technique a été enseignée aux pensionnaires en formation au CFAA (Centre de Formation Agroécologique et Artisanal) de l’ONG ATAD à Louda ce jour 3 Avril 2019 avec l’accompagnement de Autre Terre

Élevage de poulets améliorés (bio)
Conseils d’alimentation et d’entretien d’un poulailler

Vidéo tournée au Centre Régional de Songhaï Porto-Novo au Bénin

Herbe fraîche, feuilles vertes, feuilles de moringas, tourteaux, son et coquilles, termites pour poulets à partir de 2 ou 3 semaines,  os secs, brulés et écrasés ….

Pour voir (en PDF téléchargeable) les notes prises à partir de la vidéo,
Alimentation des Poulets et entretien, conseils

Le centre Régional de Songhaï fut créé en octobre 1985 à Porto-Novo
Depuis 1989 Songhaï dispense des formations cycle long. Ensuite, le Centre essaie de s’étendre sur le territoire national et dans la sous-région
A partir de 1993 plusieurs centres Songhaï sont créés au Bénin
En 2011 et 2012, le modèle Songhaï est implanté dans plusieurs États du Nigéria
Ses objectifs
Bio-production, Met en relation agriculture et élevage, pisciculture et énergie en agroécologie. Pour que chacun mange sain et vive mieux
Bio-transformation, Transforme sur place les produits issus de la production agricole. Suivant des procédés simples et naturels et des technologies facilement accessibles et efficaces.
Bio-consommation Offre des services de commercialisation et de consommation de ses produits (Postes de vente et Restaurants/Hébergements, etc)
Voir notre article : La Ferme Songhaï, une ferme bio comme modèle pour l’Afrique.

Des Microorganismes Efficaces (EM) pour améliorer l’alimentation du bétail

La préparation des EM utilise des souches natives adaptées au milieu et se fait par récupération des microorganismes présents naturellement dans les sols. Elle est faite de litière forestière, de son, de lait et de miel. La technique a été apprise à Cuba, lors d’un stage que Beo-Neere a pu y faire grâce à Terre et Humanisme.
Voir notre article dans BurkinaDoc de Mil’Ecole : Composts, Fertilisants bio, Microorganismes Efficaces (EM)

Beo-Neere_EM

A la Ferme école de l’APAD-Sanguié vient de débuter une expérimentation faite avec les EM auprès de poules et de moutons.

Un jeune ingénieur stagiaire en gestion intégré des ressources naturelles, OUATTARA Oula Zoumana,  y pilote un programme de recherche en relation avec l’INRA, l’IRD et le CIRAD sur les EM (Micro-organismes Efficaces) et leur impact sur le bétail à travers son alimentation ….
Les EM dilués sont incorporés aux rations alimentaires de poules et de moutons (à raison de 4% du poids de la ration) et le protocole respecte les règles du « double aveugle » : à savoir un lot de bêtes nourri ainsi et un autre nourri normalement, puis ils compareront la croissance, la santé des animaux (et la ponte pour les poulets).