ACED-ONG_Logo

Agroécologie Afrique
–  Bénin  –

ACED
Actions pour l’Environnement et le Développement Durable

Située dans la commune d’Abomey-Calavi, dans le Sud-Bénin

ACED-ONG_Logo

ACED est une organisation à but non lucratif créée le 16 juin 2009 et reconnue officiellement le 07 avril 2010. Fortement impliquée dans les questions de développement durable au Bénin, elle mène diverses actions pour sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations béninoises.
ACED mène un travail sur plusieurs fronts au Bénin :
–   Améliorer la gestion des mangroves au Bénin
–   Développer l’agriculture urbaine au Bénin (des jardins maraîchers à Cotonou)
–   Améliorer la résilience de la pêche continentale au Bénin avec l’organisation d’un Atelier sur la résilience de la pêche au Bénin dont l’objectif est d’améliorer la prise en compte des résultats de recherche sur la pêche continentale et la sécurité alimentaire par les décideurs politiques)

COMPOSTAGE DE LA JACINTHE D’EAU

Partenaires financiers : FFEM (Fonds Français pour l’Environnement mondial)   –  GEVALOR-France (dans le cadre de son projet Africompost) et  UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) Le Comité français de l’UICN mène des actions pour répondre aux enjeux de la préservation de la biodiversité en France et dans le monde)

Formation sur le compostage de la jacinthe d’eau
Commune de Sô-Ava au bord du lac lac Nokoué 

Les formations auprès de groupements de maraichers de la commune de Sô-Ava sur les techniques de réalisation du compost à base de la jacinthe d’eau douce ont connu un véritable succès. Ces formations ont été suivis par des formations en techniques de vente pour mieux valoriser leurs productions agroécologiques.
Selon les témoignages, la forte utilisation de la jacinthe d’eau pour le compost a triple avantage :
Le lac moins encombré facilite le développement des poissons et la circulation des barques pour les femmes qui se rendent au marché
et les légumes produits à l’aide du compost sont meilleurs pour la santé et se fanent beaucoup moins vite que ceux produits à l’aide d’intrants chimiques.
Voir un témoignage d’agriculteur :
Hounglé, producteur maraîcher de Sôa-Va, Bénin

Avec le soutien du FFEM (Fonds français pour l’environnement mondial), du CFSI (Comité Français de la Solidarité Internationale) et de l’UE (Union européenne), ACED renforcé les capacités de plus de 1 000 agriculteurs à passer à l’agriculture écologique en produisant et en utilisant du compost de jacinthe d’eau

Le compost de la jacinthe d’eau pour les cultures maraîchères

Les cultures maraîchères ont besoin de différentes doses d’éléments nutritifs pour donner de meilleurs rendements
Grâce à un chercheur de l’université d’Abomey-Calavi, une expérimentation agricole de façon participative avec les maraichers pour définir les itinéraires agroécologiques d’utilisation du compost pour trois cultures principales : l’amaranthe, du piment et de la tomate..

Une fiche technique de « recette » du compost à base de jacinthes d’eau

Une étude et des articles ont permis à Mil’Ecole de l’élaborer, voir :

–  Étude de faisabilité d’un projet de compostage de la jacinthe d’eau dans la communauté de Sô-Ava au Bénin, mémoire de fin d’étude (2013) de PRADELLE Ariane  (131 pages). Page 74 et suivantes nous trouvons : Les Proportions des éléments à mélanger – L’Entretien du tas et Maturité du compost

–  Bénin, pour lutter contre les espèces envahissantes, le Centre ACED initie le compostage aérobie à partir de la jacinthe d’eau
Article de Donald Houessou (article issu de  la Revue AGRIPAD, Février 2015 )

–  État des lieux de l’agriculture de l’Agroécologie au Bénin. Expériences et acquis du centre ACED dans le compostage de la Jacinthe d’eau et son utilisation en agriculture.
Voir page 21 pour l’expérience avec la jacinthe d’eau (N’oubliez pas de le mettre en plein écran)
publié en 2017 par le CFSI (Comité Français pour la solidarité International)

DES CAMPAGNES POUR LA CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ AU BÉNIN
Une compétition sur la mise en œuvre des campagnes pour la conservation de la biodiversité au Bénin, lancée par l’ACED en 2019

En collaboration avec RARE et IFOAM Organics. Au Bénin, la destruction et la surexploitation de la flore et de la faune terrestre et aquatique entraînent une perte de la biodiversité et même la disparition d’espèces et la dégradation des habitats. Face à ces différents problèmes environnementaux, de nouvelles pratiques agricoles plus durables, qui soutiennent à la fois les agriculteurs et protègent l’environnement doivent être développées.
Les lauréats de la compétition pour le prix C4C 2019 sont : ACT-DEV, BEES, ECOBIN, ODDB, CIDEV et CREDEL

L’ensemble des projets lauréats

–  Act-Dev ONG (Agir pour le Développement, Act for Devlopment) – SiteFacebook
Protéger la biodiversité de la forêt marécageuse de Lokoli : formation des chefs d’exploitations agricoles familiales des villages de la commune de Godomey à l’agriculture biologique et à l’utilisation de techniques agroécologiques à la place des engrais et pesticides chimiques 

–  BEES ONG (Benin Environment and Education Society) – SiteFacebook
Valoriser la Forêt Sacrée Kouvizoun d’Adakplamè à Kétou en installant un Jardin de Plantes Médicinales

–  ECOBIN (Benin Ecotourism Concern) – SiteFacebook
Lutter contre l’utilisation abusive des bois de mangroves. Sensibiliser et former les femmes dans les villages de l’Aire Communautaire de Conservation de la Biodiversité (ACCB) de la Bouche du Roy sur la construction, l’utilisation et l’entretien de foyers améliorés de type érythréen

–  ODDB ONG (Organisation pour le Développement Durable et la Biodiversité) – SiteFacebook
Protéger la biodiversité de la forêt de Gnanhouizoun.
Sensibiliser et former les chasseurs des villages (commune de Bonou) riverains de la forêt à l’élevage d’aulacodes pour lutter contre le braconnage,

–  CIDEV
Lutter contre la chasse illégale pratiquée dans la réserve biologique communautaire de Zagnanado Formation des chasseurs du village de Agonvè près de la réserve, leur donner un appui en matériels pour le démarrage de nouvelles activités génératrices de revenus telles que l’élevage, le maraîchage et la pisciculture.

–  CREDEL ONG (Centre de Recherche et d’Expertise pour le Développement Local) – SiteFacebook
Lutter contre l’utilisation abusive des intrants chimiques : former les agriculteurs des villages environnants la lagune côtière de Ouidah à l’utilisation des méthodes biologiques et respectueuses de l’environnement telles que le compost, le paillis, les fientes de poulets, la rotation culturale.

CONTACTS ET LIENS  –  ACED

Adresse postale : BP 660 Abomey-Calavi, Bénin
Tél: (+229) 21 36 32 36  //  (+229) 69 36 21 21
Emailcontact@aced-benin.org
Site : ACED-Benin
Page Facebook ACED ONG 

Voir aussi sur notre site BurkinaDoc de Mil’Ecole, les rubriques :
Techniques agroécologiques et ressources agricoles au Sahel
Rubrique qui recense les articles sur des Techniques agroécologiques et ressources agricoles,  expérimentées par des centres agroécologiques du Burkina Faso et la sous-région
Voir
nos autres articles sur l’Agroécologie au Bénin et aussi au Mali, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire

Mil’Ecole – Août 2019