Logo-APAF-02

Agroécologie Afrique
Côte d’Ivoire

APAF – Côte d’Ivoire

Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie

Logo-APAF-02

APAF-CI vulgarise des techniques agroforestières en milieu rural ivoirien en particulier dans les zones café/cacao dans la région de la Mé, du Gôh Nord et Ouest.
Le concept technique et méthodologique agroforestier original a été expérimenté au départ, avec grand succès, par l’APAF au Togo depuis 1991. Depuis les années 2000, APAF-Togo a fait des émules dans les pays de forêt,  au Cameroun, Côte d’Ivoire, Bénin mais aussi dans les pays sahéliens au Burkina Faso, au Sénégal, au Mali qui ont su adapter la technique. Voir nos articles sur BurkinaDoc de Mil’Ecole : APAF-Burkina Faso et APAF-Togo
Cette technique ancestrale que l’APAF a analysée et réactualisée, avant de la proposer aux paysans africains, permet à ceux-ci de cultiver, sans apport d’intrant externe, et de produire du bois d’œuvre et de chauffe sur les mêmes parcelles de terre, année après année, de génération en génération de paysans, ceci tout en reboisant les terroirs de leurs villages

APAF-Togo_10
APAF-CI_01

Description de la technique forestière
Associer des arbres fertilitaires et des arbres forestiers avec les cultures.
Ces arbres fertilitaires ne sont pas là uniquement pour faire de l’ombre, ils fertilisent durablement les cultures associées (caféiers, cacaoyers, bananiers, ignames, taros et autres productions). Ces techniques agoécologiques de champs multi-étages permettent de cultiver les cacaoyers sans apports d’engrais ni chimiques ni organiques.
Dans la région des plateaux ouest au Togo, par où l’APAF a commencé à vulgariser à grande échelle ses techniques, des producteurs de cacao ont maintenant des rendements qui atteignent une fourchette de 800kg à 1200kg, certains atteignent même 1500kg de cacao bio l’hectare
Voir sur le site de l’APAF : L’intérêt pour les cacaoyers et aussi : Présentation de l’APAF et de sa recherche sur les arbres fertilitaires
Ce sont des techniques villageoises que pratiquaient des anciens avant l’acculturation imposée….
Les arbres fertilitaires
Les arbres fertilitaires sont principalement issus de la famille des légumineuses et plus précisément de la sous-famille des Mimosacaea : Exemples : les Albizias stipulata (ou chinensis), lebbeck, zygia, adianthifolia, ferruginea, chevalieri…, Albizia saman (ou Samanea saman, arbre à pluie), Acacia albida (ou Faidherbia albida), Leucena leucocephala… et encore le Gliricidia sepium de la famille des Fabaceae, originaire d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale.
Les formations de l’APAF
Après une rencontre de sensibilisation dans un village, un comité villageois agroforestier est créé qui, en assemblée générale, désignera les paysan-nes bénéficiaires de la formation sur la base de critères préétablis par l’APAF.
Les formations ont lieu au champ
Des conseillers techniques agroforestiers de Côte d’Ivoire comme Adeline Digbeu, Bonfils Tanou ou Lambert Yede (Gôh Ouest) sont chacun responsable de pépinières qu’ils développent avec les villageois.
Ces pépinières produisent des arbres fertilitaires, forestiers, des cacaoyers…

APAF-CI_04
APAF-CI_03
APAF-Togo_02
APAF-CI_05

Localisation APAF en Côte d’Ivoire

–   En 2018-2019 Région de la Mé dans 17 villages, de Agneby-Tiassa, de Moronou, d’Indenie-Djuablin, de Gontougo. Familles bénéficiaires formées : 1 123 producteurs de cacao
Objectif : 3 200 ha de champs agroforestiers et 141 ha de forêts
Un minimum de 4 607 172 arbres implantés, dont 348 899 arbres fertilitaires et‑ou forestiers et 4 258 273 cacaoyers Amelonado
L’aménagement de 4 566 hectares de champs agroforestiers
65 ha de forêts reconstituées

–   2020-2021 Région du Gôh Nord (Projet en cours) dans 54 villages dans les sous-préfectures de Ouragahio, Bayota et Opohio. Familles bénéficiaires formées : 3 240 producteurs de cacao
Avec un minimum de 3 844 800 arbres implantés, dont 302 400 arbres fertilitaires et/ou forestiers et 3 240 000 cacaoyers amelonado, cocotiers, palmiers ;
L’aménagement de 6 480 hectares de champs agroforestiers
Voir en pdf la fiche de leurs activités : APAF – Gôh-Nord, Côte d’Ivoire

–   2020-2021-2022 Région du Gôh Ouest dans 26 villages des sous-préfectures de Guibéroua et de Serihio. Familles bénéficiaires formées : 1500 producteurs de cacao
Avec un minimum de 1 780 000 arbres implantés, dont 280 000 arbres fertilitaires et/ou forestiers
1 500 000 fruitiers pérennes. L’aménagement de 3000 hectares de champs agroforestiers.
100 hectares de forêts reconstituées
Voir en pdf la fiche de leurs activités : APAF – Gôh-Ouest, Côte d’Ivoire

Ces arbres fertilitaires sont utiles pour les cultures forestières mais aussi dans les champs maraîchers ou vivriers. Dans cette vidéo, Claver Yaméogo de l’APAF-Burkina nous explique comment des arbres fertilitaires contribuent à régénérer durablement des sols, et permet des cultures maraichères ou vivrières sans aucun pesticide ni engrais.
Voir (en pdf) un gros dossier très intéressant réalisé par l’APAF-Sénégal sur : L’arbre fertilitaire au service d’un développement rural durable – 2019

APAF-Burkina_Yagma_04
APAF-Burkina_Yagma_03

Pour rappel, voir nos article de lAPAF-Burkina     et     l’APAF-Togo
Et aussi :
–  Arbres fertilitaires et champs agroforestiers avec l’APAF
–  Arbres fertilitaires et culture multiétagée en zone forestière avec l’APAF
Et encore :
–  Arbres de brousse et sécurité alimentaire au Burkina Faso

CONTACTS ET LIENS
KOUAO Sylvain, président d’APAF-Côte d’Ivoire
Tel : (+225) 07 82 92 98
Mail : skouao@gmail.com
skouao@ong-apaf.net
Mathias ZAHUI, responsable technique du projet de l’APAF Côte d’Ivoire dans le Gôh ouest (que vous pouvez voir au-dessus sur la photo de droite)
Site : Ong APAF
Page Facebook Ong APAF 

Site : Ong APAF – Internationale
HUMBERT Pascal Président d’APAF-internationale
phumbert@ong-apaf.net
Tél : 00 33 (0)466 85 19 19
DEVRESSE Bruno, Directeur exécutif d’APAF-internationale
bdevresse@ong-apaf.net
Tél : 00 33 (0)466 65 04 46

Voir aussi sur notre site BurkinaDoc de Mil’Ecole, les rubriques :
Techniques agroécologiques et ressources agricoles au Sahel et en Afrique de l’Ouest
Rubrique qui recense les articles sur des Techniques agroécologiques et ressources agricoles,  expérimentées par des centres agroécologiques du Burkina Faso et la sous-région
Voir
nos autres articles sur l’Agroécologie en Côte d’Ivoire et aussi au Bénin, au Burkina Faso, au Mali

Mil’Ecole – Avril 2020