Suivre et comprendre l’actualité au Burkina

  Suivre l’actualité au Burkina Faso en Décembre 2014

grâce à des liens vers des émissions et des articles de RFIJeune Afrique et Le Monde dans la partie : La transition (revue sélective du net) du PDF. Ces liens sont présentés par la Maison des Projets de Koudougou, association de solidarité internationale basée à Koudougou. On y trouve entre autres des articles sur:

  • Suspension des partis pro Compaoré, 18/12, RFI
  • Dissolution des conseils municipaux et régionaux in « Quand Zida et Kafando font le ménage dans les écuries de l’ex président » 18/12 Jeune Afrique
  • Hommage du balai-citoyen à T.Sankara, 21/12, FRI et Jeune Afrique
  • Transition en demi-teinte, 22/12, Jeune Afrique
  • etc..

On peut aussi :

Une révolution qui ne vient pas de nulle part

Norbert ZONGO, journaliste assassiné le 13 décembre1998, et  Thomas SANKARA, président assassiné en 1987,  sont les 2 figures-clé dans la révolution burkinabè d’aujourd’hui : deux assassinats non jugés par le gouvernement de Blaise Compaoré et pour lesquels le peuple burkinabé ne cesse de réclamer justice et vérité.

Voilà 27 mn de vidéo sur le journaliste Norbert Zongo, sa personnalité, son assassinat  en 1998 et les manifs régulières qui s’en sont suivies au Burkina jusqu’à aujourd’hui pour demander justice.

Et une chanson d’Alpha Blondy  en l’honneur de Norbert Zongo

Deux figures emblématiques d’anti-corruption

Balai_citoyen_Sankara_

Appel au souvenir du Balai citoyen pour la date d’anniversaire de Sankara : « Tuez Sankara aujourd’hui, demain naîtront des milliers d’autres Sankara », affiche du 21 décembre 2014

Borry Bana, ou le destin fatal de Norbert Zongo : 13 ans de lutte populaire pour que justice soit faite

2011 –  Droit Libre TV

Alpha Blondy – « Journalistes en Danger »

Chanson, mise en ligne le 11 août 2007

Le Balais citoyen – CiBal.  Un mouvement de grogne populaire lancé en Juin 2013

Deux  musiciens lancent Le Balai citoyen. Ils sont artistes musiciens. L’un, Smockey, fait du rap et l’autre, Sams K Le Jah, du reggae. Smockey et Sams K Le Jah entendent apporter leur contribution à l’idée d’« assainir citoyennement et proprement le Faso ». Et ce mouvement est lancé à l’heure où l’opposition et le parti au pouvoir sont à couteaux-tirés sur la mise en place ou non du Sénat.

balai_citoyen

Cliquer sur l’image pour ouvrir le site Facebook du Balai Citoyen

DEVOIR PATRIOTIQUE DU CiBal « Je suis un CiBal/CiBelle, je suis un soldat sans tenue, ma tenue, c’est mon burkindi. Je suis sans armes, mes armes, sont mon cœur, ma conscience, et mon balai comme symbolique de mon intégrité. Je veillerai sur ma famille, mon quartier, mon village. Avec mes potes/potesses, je créerai mon Club Cibal. Je me tiendrai pour neutraliser tout homme suspect et douteux qui veut mettre en mal le vivre-ensemble national et notre cohésion sociale au Faso. Et je demande à toutes les filles et fils digne de faire comme moi en sortant du troupeau pour assumer notre conscience. »

Des chants militants, une détermination populaire

Président THOMAS SANKARA by Smockey and Awadi

Chanson, mise en ligne le 17 mai 2010

Ce président là – samsklejah

J’insiste,  je persiste et je signe…Ce président là, il faut qu’il parte, et il partira… pianh… Chanson ajoutée le 8 janvier 2014

Avec le Balai Citoyen, au coeur de la lutte !                                                      Droit Libre TV, 31 octobre 2014

Les jeunes Burkinabè, une génération consciente, militante et déterminée du Burkina Faso

Balai_citoyen2

Romuald Ouédraogo : « Tirez… Ma patrie ou Ma mort ». 30 octobre 2014

Les héros de l’insurrection populaire : Romuald Ouédraogo

Article du Faso.net du 10 novembre 2014

« Certains d’entre vous ont fait la remarque, l’une des photos les plus partagées sur les réseaux sociaux suite à la manifestation du 30 octobre dernier aura incontestablement été celle de ce jeune arborant un tee-shirt portant ces inscriptions : « Tirez… Ma patrie ou Ma mort ».

Et bien ce « héros » de la lutte anti référendum qui a donné une autre tonalité à notre hymne national, c’est Romuald Ouédraogo. »

07 janvier 2015 par Mil’Ecole