Le SEDELAN (Service d’Édition en Langues Nationales)
Pionnier de la défense du lait local au Burkina

Son Président, le Père Maurice Oudet qui vit au Burkina depuis 1965, a créé le « SEDELAN » en 1997 basé à Koudougou. Très proche des populations, M. Oudet a toujours cherché, et cherche encore, à soutenir le développement local et la souveraineté alimentaire. Il n’a eu de cesse d’alerter et rendre compte de l’impact négatif des importations de lait en poudre venant d’Europe sur la mise en place et le développement d’une filière de lait local.
De plus il a mené des soutiens actifs à toute entreprise contribuant au développement des populations tant dans la formation que l’éducation qu’il considère comme fondamentales en créant notamment des fascicules éducatifs en langues nationales fulfulde, dioula, mooré…
Le SEDELAN participe également à la réflexion commune avec les autres ONG et organismes pour apporter une contribution positive à l’élaboration de politiques agricoles respectueuses des besoins alimentaires du pays, des agriculteurs et de l’environnement.

SEDELAN_Maurice_OUDET_01
SEDELAN_Maurice_OUDET_02
SEDELAN_Maurice_OUDET_03
SEDELAN_Maurice_OUDET_04

Les articles du site du SEDELAN écrits de 2005 à 2011 : la filière Lait.

Les articles de M. OUDET écrits en réponse à l’actualité retracent le chemin de la filière lait local au Burkina durant ces années.
Nous les avons repris en les rangeant par année de publication en y ajoutant parfois une note de présentation.
Dès 2005 il a présenté une importante étude sur les problèmes de la filière lait local et les freins à son développement dans La révolution blanche est-elle possible au Burkina Faso, et plus largement en Afrique de l‘Ouest ? qui éclaire encore aujourd’hui en 2021, c’est à dire16 ans plus tard.
Ces articles nous permettent de voir aussi qu’en 2007 une forte hausse du prix du lait en poudre a provoqué la panique chez certains mais a été particulièrement favorable au développement des mini-laiteries en provoquant leur organisation nationale avec la création de “BurkinaLait” puis un an plus tard l’UMPL/B très active aujourd’hui avec les 80 mini-Laiteries membres.

2002 – 2) Oxfam contre la politique laitière européenne
Compte rendu de SEDELAN d’une émission de RFI : Chronique des matières premières, 13/12/2002.
2004 –
1) Après le coton et le riz : le lait
Nous donnons des faits qui permettent de comprendre comment le commerce international pèse sur les paysans africains. Des exemples qui montrent comment l’importation massive de poudre de lait qui est fort ancienne a empêché le développement de la filière lait.

2005 – La révolution blanche est-elle possible au Burkina Faso, et plus largement en Afrique de l‘Ouest ?
Une riche étude de 30 pages en pdf réalisée par Maurice Oudet en 2005 Publiée par MISEREOR

2005 – 4) Les femmes peuls de Koudougou transforment le lait importé venu d’Europe
Toutes disaient que, filles d’éleveurs, elles préféreraient transformer du lait produit localement, mais qu’elles n’avaient pas le choix.
2005 – 9) Le lait du Boulkiemdé (2)
Naissance de la mini-Laiterie de Koudougou
2005 –3) La mini laiterie de Bittou
Je voulais visiter la mini laiterie de Bittou dont j’avais entendu parler au Burkina, mais aussi par une femme peule de Garu au Ghana. Je n’ai pas été déçu !
2006 – 2 Etudes :
–   7) Etat des lieux de la filière lait et produits laitiers au Sénégal
Une étude en pdf réalisée par Véronique Duteurtre
–   8) Le dumping total des produits laitiers de l’Union européenne de 1996 à 2002
Une étude r en pdf réalisée par Jacques Berthelot, Solidarité (berthelot@ensat.fr, http://solidarite.asso.fr) 2 février 2006
2006 – 10) L’impact des importations de lait en poudre au Burkina Faso (1)
2006 – 11) L’impact des importations de lait en poudre au Burkina Faso (2)
Un ami m’a transmis un document intéressant. Il analyse l’impact des importations de la poudre de lait au Burkina Faso. Ce document complète utilement le document que j’ai publié en 2005 : 
La révolution blanche est-elle possible au Burkina Faso, et plus largement en Afrique de l’Ouest ? (voir plus haut)

2007 – 15) Le prix du lait en poudre est en forte hausse
Que se passe-t-il quand de Dakar à Ougadougou, en passant par Bamako, le prix du lait en poudre subit une forte hausse

2007- 12) L’Europe est vache avec l’Afrique
C’est par ce titre provocateur qu’a été lancée une campagne par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) et SOS-Faim de Belgique et du Luxembourg
Sd – 5) Attention : un lait peut en cacher un autre
Des tas d’exemples de tromperies sur la marchandise
2007 – 13) Chassons le lait en poudre
Unissons-nous, et chassons le lait en poudre !
2007- 16) Le lait et la souveraineté alimentaire
Compte Rendu de : « Au Canada, les producteurs de lait ont fait le choix de la souveraineté alimentaire »

2007 – 14) La journée mondiale du lait au Burkina
Pour la première fois, la journée mondiale du lait qui se tient chaque 1er juin de l’année a été célébrée au Burkina Faso. L’initiative est du comité d’animation de IPROLAIT, la Table filière lait du Burkina (TFL-B)

2007 – 17) Les petits éleveurs du Burkina s’unissent pour lancer la marque BurkinaLait !
L’Union qui va devenir l’UMPL /B l’année suivante
2008 – 296) Les mini laiteries du Burkina Faso renforcent leur organisation
Naissance de l’UMPL/B (Union nationale des Mini-laiteries et des Producteurs de Lait du Burkina)

2009 – 344) Naissance d’une mini laiterie
A Léna, les femmes peules se préparent à faire du yaourt, du dégué et du gapal !
2010 – 389) Formation fromagère
Le Burkina deviendra-t-il un pays de fromages ?

2010 – 388) Chances et menaces du nouveau programme laitier du Burkina Faso
Programme de Développement de la Filière Lait Local au Burkina Faso, validé par le Ministère des ressources animales qui s’intéresse exclusivement aux 40 000 vaches laitières des élevages intensifs et « oublie » les 2 millions de vaches qui sont traites chaque année dans les élevages traditionnels…

2011 – 429) La filière lait au service de l’intégration sociale
Des congélateurs solaires au service de la filière lait

Articles autour des avancées chez les éleveurs pasteurs, producteurs du lait local

2008 – 18) Performances laitières des vaches de races locales (1)
2008 –
292) Performances laitières des vaches de races locales (2)
Que retenir ? Que les vaches azawaks et goudalis, en plus de leur adaptation au climat et au fourrage local, ont des performances laitières tout à fait intéressantes. Il est possible de s’appuyer sur elles pour commencer à construire une filière lait digne de ce nom. Il faudra, bien sûr, améliorer l’alimentation en partant des ressources locales
2009 – 329) Comment financer le développement de l’élevage ?
Les éleveurs du Burkina en transhumance vers la maîtrise de leur avenir. Les éleveurs présents à l’atelier ont pris, avec les organisations dont ils sont membres, la résolution de s’impliquer pleinement, y compris financièrement, dans le développement de l’alphabétisation, de l’éducation et de la formation de leurs communautés. Ils sont décidés aussi à mettre leurs organisations en réseau, pour un travail plus cohérent et plus efficace.
2009 – 330) Le niébé fourrager au service des éleveurs et de la paix sociale.
2010 – 369) Goudali : le bon choix !
2010 – 375) L’alimentation des vaches laitières (I)
2010 – 376) L’alimentation des vaches laitières (II)
Il n’y a pas que les tourteaux de coton pour nourrir les vaches, le Burkina produit aussi du soja
2010 – 379) Nos veaux attendent leur bouillie de soja !
2010 – 428) Quand les femmes peules se mettent à faucher et à stocker du fourrage…

CONTACTS ET LIENS

Le SEDELAN
Adresse postale : BP 332 Koudougou,
Tél : (+226) 25 44 03 56
Mail : pawelhulecki@yahoo.fr
Le site du SEDELAN (Service d’édition en Langues Nationales du Burkina Faso)
Le Père Maurice Oudet, sa présentation
Mail : maurice.oudet@gmail.com
Tel : (+226) 60 19 51 76.