Agriculture Durable

Plantes médicinales

Des recueils de recettes pour se soigner au Burkina Faso, au Togo et au Bénin
et
Comment soigner les bovins par les plantes en Afrique-subsaharienne

Au Burkina, pour soigner ou soulager les maladies les plus communes : les plaies, les brûlures, teigne, gale, palud, les maux de ventre, les maux de tête, infections urinaires, rhumes et toux… racines, écorces, feuilles, fleurs graines… sont préparées en pâtes, infusions, décoctions. Les habitants des villages ont toujours recours à ce savoir et l’on peut voir les écorces des arbres « grattées » aux alentours des villages.

SEDELAN (Service d’Édition en Langues Nationales)
publie sur son site
Liste de 59 recettes pour se soigner avec les plantes au Burkina Faso  
(en PDF téléchargeable)

Les 59 recettes, toutes simples et précises, réalisées avec feuilles, écorces, racines…de plantes burkinabè sont classées par ordre alphabétique des maux qu’elles soignent. Mil’Ecole a reconditionné les données –sans les photos–  pour qu’elles puissent être téléchargées en PDF et largement  diffusées au Burkina Faso même là où l’internet n’est pas accessible.
Exemple de présentation de cette liste de recettes téléchargeable :
–  Recette N° 11 : Brûlures 2
Plante : Lannea Microcarpa (Sabga en Mooré – Ekyu en Lyélé – Kakyô en Nuni)
Mode d’emploi : (Feuilles fraîches)
Tremper dans du lait frais ; recouvrir la partie brûlée, renouveler 1 fois par jour.

Pour voir directement, avec les photos des plantes, l’article d’origine de SEDELAN sur leur site
Pharmacopée traditionnelle : Richesses médicinales du Burkina Faso.

Le SEDELAN est un service né en 1997 à l’initiative du P. Maurice OUDET, des Missionnaires d’Afrique, pour répondre aux besoins d’information et de formation du monde rural. Basé à Koudougou, il cherche avant tout à répondre aux besoins du monde rural et des organisations paysannes du Burkina Faso. En publiant des documents en langues nationales, diffusant l’information et appuyant les organisations paysannes

Jardins du Monde Burkina Faso
a publié
un livre vraiment important consultable en PDF
Plantes médicinales pour les soins de la famille au Burina Faso
Avec leurs noms en mooré, lyele et dioula

Après les notions d’hygiène, de nutrition, comment planter et recueillir les plantes et comment les préparer.
Pages 45 à 188. Les traitements par les plantes médicinales contre les maladies les plus communes au Burkina Faso : reconnaissance des symptômes, plantes, préparations et comment prendre
Pages 190 à 197. Des lexiques des noms des plantes : scientifiques, mooré et lyele
pages 198 à 260. La description des plantes et leurs propriétés pharmacologiques

Basée à Koudougou, l’association Jardins du Monde recueille des données des Provinces du Sanguié et du Boulkiemdé
Le jardin pédagogique de Kassou, d’une superficie de 2 hectares, où l’on peut découvrir un grand nombre de plantes médicinales, est situé juste à la sortie de Koudougou vers Ouaga proche de la ferme de spiruline de l’OCADES. Téléphone : (+226) 78 57 75 37
Jardins du Monde est une association humanitaire française, reconnue d’intérêt général.
Elle a pour objectif principal la valorisation de l’usage des plantes médicinales dans la santé communautaire, là où les populations ont difficilement accès à la médecine conventionnelle. Elle est implantée dans différents pays : Burkina Faso, Madagascar, Mongolie, Tibet…
Voir notre article : Jardins Du Monde : Les plantes médicinales au Burkina Faso

SECAAR
a publié un recueil
Plantes Médicinales et leurs vertus, expériences des paysans du Togo et du Bénin

Le document est élaboré par le Secaar suite aux expériences des paysan-e-s impliqué-e-s dans l’exécution du programme de promotion de la souveraineté alimentaire et réseau des fermes agroécologiques au Togo et au Bénin pour la période 2016 – 2018.

Après des conditions d’utilisation et des principes à respecter le recueil présente
Pages 10 et 11 – Les différentes techniques de préparation des plantes
Pages 14 à 30 – Avec photos, 43 plantes avec leur nom, ce qu’elles soignent, leur préparation et comment les prendre

Le SECAAR, représente un réseau de 18 Églises et Organisations chrétiennes d’Afrique et d’Europe qui a pris la forme d’une association internationale en 1994

Traitement par les plantes des maladies du bétail (bovins)
en Afrique subsaharienne
Ethnomédecine vétérinaire
une approche pratique extrêmement bien documentée (Pdf téléchargeable)

– Description des maladies, infections et des parasites du bétail,
– Description des symptômes, des comportements du bétail, permettant de repérer maladies ou infections
– Les plantes, leur préparation et comment les administrer pour chacune des maladies ou déparasitage

Participation au document

Centre sur les connaissances indigènes pour l’agriculture et le développement rural (CIKARD)
318 Curtiss Hall, Iowa State University, Ames, Iowa 50011, USA,
www.ciesin.org/IC/cikard/CIKARD.html

Le Conseil d’ethnomédecine vétérinaire du Cameroun
(qui regroupe 300 tradipraticiens vétérinaires)
Adresse : The Cameroon Ethnovet Council, P.O. Box 467, Bamenda, Cameroun

Heifer France qui s’appelle désormais Élevages sans frontières.
41 Rue Delerue 59290 Wasquehal, France
Tel : +33 (0)3 20 74 83 92,
E-Mail : contact@elevagessansfrontieres.org
Site : www.elevagessansfrontieres.org

Fondation Médecine vétérinaire et Coopération Internationale (DIO)
Service d’Information Vétérinaire (V.I.S).
Adresse du site
qui peut être traduit en français : https://dierenartsenzondergrenzen.nl/

Voir en PDF téléchargeable : Les différentes techniques de préparation des plantes médicinalesextrait du recueil de SECAAR

Voir aussi notre article sur Burkina Doc Mil’Ecole : Artémisia, culture et posologie – plante réputée contre le paludisme

Mil’Ecole – Août 2015 – Article entièrement refait en Mai 2019