Éducation

Formations techniques et mécaniques pour Filles au Burkina Faso

C’est un réel défi lancé par
L’Association Tout pour Tous – Yennenga
et son Centre Féminin d’Initiation et d’Apprentissage aux Métiers (CFIAM)
à la société burkinabè

« Ouaga Girls» : sorti le 7 mars 2018, un film-docu afro féministe dans une école de mécanos, vous connaissez ?
C’est tourné au CFIAM
Voir aussi notre article : Formations Forge et Soudure à Kokologho

Remarquable Centre de formation technique pour filles au Burkina Faso. Février 2018 Mil’Ecole a eu la chance de pouvoir découvrir leurs activités.
Merci au fondateur, secrétaire exécutif d’ATTous-Yennenga, Bernard ZONGO, aux responsables dont Madame Toé et enseignants dont Dié MILLOGO qui ont pris le temps de nous recevoir

CFIAM_02
CFIAM_03

Bernard Zongo

CFIAM_07

Mme Toé et Dié Millogo

Créée en 1994 L’Association d’Appui à l’Education et à la réinsertion Socio-économique des Jeunes et Enfants en Difficultés (AERS-JED) est devenu en 2014
Association Tout pour Tous – Yennenga (ATTous-Yenenga),
reconnue ONG Nationale la même année
Après quelques années d’expérience dans la formation et l’insertion socio-professionnelle des garçons dans les centre de Sabou, Ramondo, Tita et Kindi l’association a développé à partir de 1997 des formations techniques pour filles. Ainsi est né
le Centre Féminin d’Initiation et d’Apprentissage aux Métiers (CFIAM)

Les objectifs du CFIAM

  • Promouvoir les filles dans les métiers non traditionnels,
  • Permettre une égalité professionnelle aux filles et aux garçons,
  • Résorber le taux de chômage des jeunes filles par l’apprentissage du métier.

Lieux et domaines de formation du CFIAM

Le CFIAM se développe sur 2 sites :

  • Koudougou :
    • Mécanique 2 roues en 2 ans. Formation créée en 1997.
      Coût 20 000 Fcfa par an
      Au total, 53 filles avaient été formées en 2015. Il est à noter que Dié MILLOGO y est le professeur technique depuis la création (plus de 20 ans !)
CFIAM_06
CFIAM_05
CFIAM_08
  • Ouagadougou : (sur 3 ans). Coût 50 000 Fcfa par an
    • Electricité automobile. Crée en 2003
      67 filles formées en 2015
    • Tôlerie-peinture carrosserie automobile. Crée en 2005
      34 filles formées
    • Electronique et maintenance audiovisuelle. Crée en 2004
      34 filles formées
CFIAM_04
CFIAM_01
  • Les 2 centres :
    • Coupe-couture sur 3 ans. Formation crée en 2002
      Coût 65/75/85 000 Fcfa selon les années 1/2/3
      195 filles formées en 2015

Les Conditions de recrutement

Les jeunes sont prises à l’âge de 15/16 ans minimum avec au moins un niveau CEP. Elles doivent joindre une lettre manuscrite et passer un test.
Les élèves sont externes

L’Enseignement

L’enseignement technique conduit au CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) et au CAP
Des vacataires interviennent en renforcement de leur français (les examens se font en français), en droit du travail et entreprenariat
Le centre est aussi associé à des ONG qui assurent l’instruction civique (droits humains) et l’éducation sanitaire et sexuelle (Marie Stopes)
Après les stages, un bilan est fait et il est possible d’organiser des sessions de consolidation des compétences qui peuvent prolonger la scolarité de 2 à 6 mois, selon les groupes d’apprenantes

Le centre est dans une démarche sociale

Les frais de scolarité peuvent être pris en charge par un parrainage et une psychologue peut intervenir soit auprès des jeunes si elles éprouvent des difficultés personnelles soit auprès de leur famille.
Le CFIAM ne se contente pas de former les filles à un type de métiers spécifiques :
Les stages qui peuvent se faire dans une autre ville posent de vrais problèmes d’organisation et de dialogue avec les familles (acceptation du départ pour la capitale, logement…), le CFIAM les accompagne, mais il peut y avoir des verrous.
Il veille aussi à leur insertion professionnelle à la fin de leur formation (suivi post-formation et fonds de microcrédits)
Cela explique le très fort taux d’insertion professionnelle de leurs diplômées (résultats 2015) :

  • 89,83 % des filles diplômées travaillent
  • 78,30 % dans leur domaine de formation
  • 11,32 % se sont converties ou ont été embauchées dans d’autres domaines de formation
  • 16,60 % se sont installées à leur propre compte
  • 70,57 % sont embauchées dans des ateliers

Des sponsors

Le sérieux du travail et la compétence du CFIAM ont attiré un grand nombre de sponsors qui les suivent de près parmi lesquels :

  • Oxfam Québec
  • Diakona
  • Terre des Hommes (Allemagne et Suisse)
  • ICCO
  • Coopération luxembourgeoise

Ce qui leur a permis et leur permet encore l’élargissement de leurs activités de formations et de suivis des filles formées.

Un documentaire vidéo
Bernard ZONGO, le fondateur, présente 20 années de développement du CFIAM

réalisé en 2015 par Ibrahim OLUKUNDA

Contacts CFIAM

Principales entreprises partenaires
Où les filles font des stages et qui ont embauché des diplômées

  • Diacfa Automobiles – Ouagadougou – 602, avenue de la Nation
    spécialisé dans la distribution et la réparation des véhicules légers, véhicules utilitaires et poids lourds au Burkina Faso
    Téléphone : (
    +226) 25 30 63 54          ou     ( +226) 25 30 62 97
    Site Diacfa
  • Watam Kaizer – Ouagadougou
    spécialisé dans le montage des motos et situé dans la zone industrielle de Kossodo, au Nord-est de Ouagadougou
    Téléphone : (+226) 25 34 63 33
    Page Facebook

Témoignages de femmes mécaniciennes en activité
Droit Libre TV nous offre 2 témoignages de femmes mécaniciennes, formées au CFIAM, qui ont monté leur entreprise

Si Joséphine Zongo (dans « La mécanique au féminin ») réussit à concilier vie professionnelle et vie familiale, Fleur Sama (dans « Les reines des 4 roues ») ne cache pas les difficultés qui l’ont amenée à monter son propre garage, secondée par Sofia Nikiema, elle aussi mécanicienne.

La mécanique au féminin
2013

Les reines des 4 roues
2017

Pour localiser le CFIAM à Ouagadougou
(Cliquez sur la goutte bleue)