Agriculture durable
Sustainable Agriculture  –  Nachhaltige Landwirtschaft

Techniques agroécologiques et ressources agricoles
au Sahel et Afrique de l’Ouest

Des recherches et des expérimentations se développent dans les centres agroécologiques très actifs du Burkina Faso et de la sous-région pour améliorer l’agriculture dans le respect des populations et des terres fragiles du Sahel qui voient la saison des pluies se raccourcir et les précipitations devenir plus irrégulières.
Ces méthodes développées sur le terrain peuvent aider d’autres agriculteurs burkinabè
Nous essayons ici de vous en présenter en précisant leur origine.

D’autre part le Burkina possède des ressources naturelles à ne pas négliger :
plantes médicinales et médecine traditionnelle, arbres de brousse, équilibre alimentaire avec les ressources de base

Vous trouverez en bas de page une carte Google Maps où sont localisés un certain nombre de structures agroécologiques et de développement innovant au Burkina et dans la sous-région avec photos et une notice (petite présentation, contacts et liens) : exploitations à visiter, pour découvertes, échanges et formations.
Voir aussi notre rubrique « Agroécologie Afrique » qui regroupe un grand nombre d’articles que nous avons fait sur des centres burkinabè d’expérimentation et de formation en agroécologie, et quelques-uns au Mali, au Niger, au Bénin, Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun

Le périmètre bocager au Sahel
C’est un ensemble de champs. Mis au point par le réseau TERRE VERTE cet aménagement et ces techniques permettent de restaurer les terres dégradées et d’augmenter durablement de 100 à 200% les rendements en piégeant l’eau de pluie dans les champs
Voir l’article

Arbres fertilitaires et champs agroforestiers avec l’APAF
(Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie)
Contribuer, par des arbres fertilitaires et fourragers, à la restauration des terres dégradées : les techniques d’agroforesterie utilisées associent des arbres fertilitaires à toutes formes d’agricultures vivrières (maïs, sorgho, igname,..) et de rente (cacao, café, maraîchage..). Les arbres fertilitaires enrichissent, restructurent et restaurent les sols.
Voir l’article

Arbres fertilitaires et culture multiétagée en zone forestière avec l’APAF
(Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie)
Introduire des arbres fertilitaires et/ou forestiers dans les champs des paysans et autres lieux de boisements et/ou de reboisement. Ils fertilisent durablement les cultures associées (caféiers, cacaoyers, bananiers, ignames, taros et autres productions). Ces techniques agoécologiques de champs multi-étages permettent de cultiver les cacaoyers sans apports d’engrais ni chimiques ni organiques
Voir l’article

La méthode PUSH PULL en agroécologie
Le Push-pull est une technique biologique de lutte intégrée des ravageurs utilisant une plante répulsive (« Push ») aux pieds du maïs ou du sorgho, et une plante attractive (« Pull ») à l’extérieur du champ, qui piège les ravageurs : striga, insectes foreurs, chenille légionnaire d’automne.
Déjà bien pratiquée en Afrique de l’Est, la méthode fait ses premiers pas en Afrique de l’Ouest au Togo et au Bénin
Lire l’article

Planter des arbres au Sahel sans arrosage durant la saison sèche :

–  Le puits racinaire : méthode adaptée aux terres latéritiques.
Creuser un puits pour traverser la couche latéritique dur comme la pierre qui se trouve à 20 cm des terres arables, le remplir de terre friable et planter le petit arbre au début de la saison des pluies.
Une technique mise au point par TERRE Verte qui plante plusieurs dizaines de milliers d’arbres et arbustes chaque année au Nord Burkina Faso depuis plus de 20 ans.
Lire l’article

 –  Le semis-direct : méthode adaptée aux terres sableuses
Planter des semences directement dans le sol par groupe d’espèces locales au début de la saison des pluies. Méthode expérimentée depuis plus de 35 ans par Eden Foundation puis Rewil.Earth au Niger
Lire l’article

Composts, Fertilisants bio, Microorganismes Efficaces (EM) – Recettes, avec Beo-Neere Agroécologie
Infatigable agroécologiste au Burkina Faso, l’équipe de Beo-Neere Agroécologie met à disposition des paysans qu’elle forme les techniques de fertilisants bio qu’elle a expérimentées : Fumier Bokashi, Fumier recyclé et EM (Microorganismes Efficaces)
Voir l’article

Compostage de la jacinthe d’eau en aérobiose : recette
L’expérimentation et la pratique de ce compostage ont lieu dans les villages de la commune de Sô-Ava situés au bord du lac Nokoué au Sud du Bénin, grâce aux formations assurées par l’ACED (Actions pour l’Environnement et le Développement Durable). Vous y trouverez une fiche technique téléchargeable.
Voir l’article 

Faire du compost au Sahel en 8 semaines
(How to make compost in the Sahel in 8 weeks without chemical inputs)
Recette de Mahamadi Sorgho, directeur de la ferme pilote de Goéma au Burkina Faso avec des ingrédients courants et sans intrant chimique.
Voir l’article

Des techniques agroécologiques de base pour le Sahel
Films vidéo ou fiches techniques d’associations présentant les techniques agroécologiques de bases (zaï, Cordons pierreux, demi-lunes, rotation culturales, compostages…) pour restaurer les terres sahéliennes
Voir l’article

Pour améliorer l’alimentation du bétail en brousse (volaille et ruminants) et soins par les plantes des bovins – avec fiches recettes
Des techniques simples qui peuvent améliorer l’alimentation du bétail en brousse, Pierres à lécher pour les ruminants, Produire des termites pour les poules et autres conseils issus de centres agroécologiques de l’Afrique subsaharienne.
Et un document très complet et accessible sur Le Traitement par les plantes des maladies du bétail (bovins) en Afrique subsaharienne (en pdf téléchargeable)
Voir l’article

Nébié bio – Pour une production du niébé en agroécologie paysanne. Menacée par les OGM, la diversité du niébé au Bénin est liée aux pratiques culturales, culturelles et alimentaires. L’ORAD et BEDE collaborent avec des universités au sein d’un Laboratoire Hors Murs pour une recherche action sur la culture du niébé en agroécologie paysanne. Une approche globale basée sur les savoirs paysans.
Voir l’article

Produire des fraises bio au Burkina Faso, avec Beo Neere Agroécologie
« Certains disent qu’il n’est pas possible de produire les fraises bio au Burkina, mais c’est faux. La preuve, moi je l’ai appris de mes deux parents qui savaient déjà bien le faire et ça marche ».  Une activité développée par Razack Bélemgnégré, agripreneur et co-gérant avec son père Souleymane Belemgnegre du Centre agroécologique de Béo-Néeré.
Voir l’article

Insecticides, fongicides, herbicides biologiques – Pour protéger les plantes contre les ravageurs
Des méthodes naturelles pour la protection des cultures contre les nuisibles recueillies chez les agroécologistes africains et en particulier du Burkina Faso.
Et un document très complet pour connaître les insectes prédateurs d’Afrique de l’Ouest
Voir l’article

Plantes Médicinales : des recettes pour se soigner avec les plantes au Burkina Faso, au Togo et au Bénin et pour soigner les bovins en Afrique sub-saharienne
Pour soigner ou soulager les maladies les plus communes, des recettes simples à partir de plantes médicinales recueillies au Burkina Faso par SEDELAN et Jardins Du Monde et au Togo et au Bénin par SECAAR
Voir l’article

Artémisia, culture et posologie
Plante réputée contre le paludisme, l’Artémisia est délicate à faire pousser.
Vidéos et compte rendu d’expériences au Burkina Faso pour faire pousser cette plante, et sa posologie
Voir l’article

Soigner la toux, la constipation et les hémorroïdes avec les plantes / Jardins du Monde au Burkina Faso
Petites vidéos et aussi le choix des plantes, leurs préparations et le mode d’emploi
Voir l’article

Une alimentation équilibrée en brousse est possible au Burkina Faso  (A balanced diet with Busch products possible in Burkina Faso)  (Eine ausgewogene Ernährung mit Busch Produkte möglich in Burkina Faso)
Les pays sahéliens offrent une variété suffisante de plantes pour composer des repas équilibrés. Bien souvent c’est  leur insuffisance ou leur caractère saisonnier qui provoquent les carences alimentaires.
(Sahelian countries have a sufficient variety of plants to provide a balanced diet)
(Die Sahel-Länder haben ausreichende Vielfalt an Pflanzen, die eine ausgewogene Ernährung zu schaffen)
Lire l’article

Arbres de brousse et sécurité alimentaire
(Bush trees and food security) (Busch Bäume und Ernährungssicherheit)
–    Au Burkina Faso  
Ces arbres sont les piliers de la survie des Burkinabè, ils en vivent : arbres nourriciers (feuilles, fleurs, fruits), arbres soignants, arbres fertilisant les sols,  arbres à palabre, bois de chauffe, bois d’œuvre… Une vingtaine d’arbres de brousse présentés en diaporama avec leurs produits vendus au marché et en notice leur nom scientifique et leurs utilisations par les paysans burkinabè
(Bush trees are essential to the survival of Burkinabe farmers. See 20 slideshows of bush trees, their  scientific names and their use)
(Busch Baüme sind für das Überleben der Burkinabe Bauern wesentlich. Siehe 20 Diashow von Busch Bäume,  ihren wissenschaftlichen Namen und ihren Verwendungen)
Voir l’article

–    Au Niger
Une vingtaine d’arbres de brousse résilients qui ont nourrit de leurs graines leurs feuilles et leurs fruits des générations de Nigériens des régions de Zinder et dénigrés par la soi-disant civilisation moderne, présentés en diaporama avec la transformation de leurs produits en aliments commercialisables par Sahara Sahel Foods (graines, huiles, couscous, bouillies, biscuits, pulpes, jus, confiture…)

La Kassine, une charrue/porte-outils à traction animale au Burkina Faso
« PROMMATA-Burkina » à Komboincé  la fabrique et offre des formations à son utilisation
Voir l’article

Lire la carte

Sur la carte,  choisir une icône (puis « plus d’infos » sur mobile). Vous trouverez notices avec contacts (quand nous les avons trouvés), liens, photos et parfois vidéos

Mil’Ecole – Remanié septembre 2019