Logo_Sahara-Sahel-Foods

Agroécologie Niger

Sahara Sahel Foods

Développer des aliments à partir de 20 arbres indigènes du Niger
Des arbres locaux du Niger dans nos assiettes

Logo_Sahara-Sahel-Foods

Au Niger ces plantes indigènes sont très abondantes. Malgré leurs richesses, elles « souffrent » d’une mauvaise réputation. Les plantes indigènes servaient de réserves alimentaires pour les ménages pauvres ou pendant les années de déficits pluviométriques. Ils ont donc longtemps été déconsidérées au bénéfice des céréales pluvieuses.
Josef Garvi, entrepreneur social et directeur de l’innovation de Sahara Sahel Foods affirme que « beaucoup de ces arbres sont porteurs de fruits et de feuilles très nutritifs. Ils font partie de la tradition alimentaire chez nous depuis des millénaires ».
Voir notre article :  Arbres de brousse et sécurité alimentaire au Niger dans lequel sont présentés 20 arbres autochtones du Niger au potentiel nutritif.

Sahara_Sahel_Foods _12
Sahara_Sahel_Foods _05
Sahara_Sahel_Foods _13

Et ces plantes ont de meilleurs rendements que les cultures pluviales. Lorsqu’elles sont prises dans leur globalité, elles donnent des fruits à toutes les saisons. Cela garantit la disponibilité des aliments tout au long de l’année.

Une entreprise innovante dans l’agroécologie

Josef Garvi, son épouse et un ami, démarrent une activité de valorisation des aliments à base de la graine du Hanza (Boscia senegalensis), qui amène à la création en 2014, de l’entreprise sociale Sahara Sahel Foods basée à Zinder au Niger

Sahara_Sahel_Foods _06

En 2018 ils ont pu construire la salle de process de leur ligne de production d’huiles alimentaires sur le site de Sahara Sahel Foods à Aroungouza, à 25km au nord de Zinder grâce au projet PISCCA de l’Ambassade de France à Niamey
L’entreprise fabrique aujourd’hui plus de 50 produits provenant de 20 arbres indigènes des zones arides du Niger

Leurs produits transformés représentent aussi une source alimentaire novatrice.

Sahara Sahel Foods est une entreprise sociale qui travaille avec les populations rurales pour transformer les produits des plantes en aliments naturels très nutritifs. Des mets et des jus délicieux sont issus de la collaboration de l’entreprise avec les producteurs locaux. La cueillette des fruits crée du travail et du revenu, en particulier pour les femmes dans les zones rurales.
Le travail se fait grâce à une équipe de 19 personnes, 200 sous-traitantes, principalement issuses des zones urbaines, et un réseau de cueilleuses de fruits de 1500 personnes situées dans les régions de Zinder, Maradi et Diffa

Sahara_Sahel_Foods _16
Sahara_Sahel_Foods _15
Sahara_Sahel_Foods _14
Sahara_Sahel_Foods _17

En développant la transformation des produits des arbres locaux du Niger, l’activité de Sahara Sahel Foods en revalorise l’intérêt. Elle est au cœur du reverdissement du Sahel et participe pleinement à la sécurité alimentaire, l’autosuffisance alimentaire et la résilience des populations dans ces régions.
 Sahara Sahel Foods a récemment eu l’honneur de participer à l’atelier multi-acteurs SHARED pour le Reverdissement du Niger à Niamey.
Voir : La Déclaration de Niamey pour le Reverdissement du Sahel (Pdf téléchargeable)

Des productions alimentaires de Sahara Sahel Foods
issues des arbres locaux

« Nous faisons de la transformation alimentaire des plantes forestières du Sahel. Nos innovations, c’est au niveau de la transformation. Nous faisons des recettes nouvelles, des utilisations nouvelles de ces anciens aliments. »

Arbre_Boscia senegalensis

Hanza
Boscia senegalensis
Jus/Graine/Farine/ Biscuit

Le Hanza (Boscia senegalensis)
Ses graines, désamérisées, on peut les cuire comme des petits pois ou obtenir du couscous de Hanza cuit avec des feuilles de Babul ; pilées elles donnent de la farine pour faire, avec le lait d’amande d’Aduwa, la bouillie de Hanza qu’on peut agrémenter de toutes sortes de pulpes, sirop ou confitures de fruits locaux, des biscuits  ou faire du houmous ou Homos de Hanza avec de l’huile d’Aduwa et les feuilles de Babul ; soufflées elles donnent du Pop-Hanza

L’Aduwa (Balanites aegyptiaca) ou Dattier du désert
Son huile qui a très bon goût est excellente pour salade, pour la confection des pains, dans la sauce… A la poêle aussi. Son lait d’Amande délicieux sans sucre ajouté. Ses amandes fraîches et ses biscuits

arbre_Dattier_du_désert

Aduwa
Balanites aegyptiaca
Jus/Huile/Biscuit/Amande/Pulpe/Lait

Sahara_Sahel_Foods _18
Sahara_Sahel_Foods _19
Sahara_Sahel_Foods _20
Sahara_Sahel_Foods _21

Et aussi issus d’une vingtaine autres arbres :

 – Des graines pleines de protéines, d’acides aminées…
*de Faru (Lannea microcarpa), *de Kurna (Ziziphus spina-christi), *de Magaria (Ziziphus mauritiana),
Des amandes
*d’Aduwa (Balanites aegyptiaca), *de Dania (Sclerocarya birrea), *de Gawasa (Neocarya macrophylla),
        – Des huiles (issues des amandes ou des graines)
*d’Aduwa, *de Dania, *de Faru, *de Gawasa, *de Kurna et *de Magaria, et aussi *de Kafurdo (Citrullus colocynthis) et *de Kuka-Baobab (Adansonia digitata)
Des feuilles pleines de calcium, de phosphore de fer et autres
*de Babul (Salvadora persica), *de Dania (Sclerocarya birrea), *de Dumniya (Vitex doniana), *de Jiga (Maerua crassifolia), et *de Kuka (Adansonia digitata),

Sahara_Sahel_Foods _11
Sahara_Sahel_Foods _08
Sahara_Sahel_Foods _10
Sahara_Sahel_Foods _09

Des pulpes et farines
Les pulpes des fruits et les farines réalisées en pilant les fruits secs, les graines ou les amandes
permettent de faire bouillies et biscuits ou à manger comme ça !
*d’Aduwa (Balanites aegyptiaca), *de Dorowa (Parkia biglobosa), *de Gawasa (Neocarya macrophylla), *de Goriba (Hyphaene thebaica), *de Kuka / Baobab  (Adansonia digitata), *de Kurna (Ziziphus spina-christi), *de Magaria (Ziziphus mauritiana), et *de Taura /Tawra  (Detarium microcarpum).
Des sirops
*de Kania ou Kanya (Diospyros mespiliformis)
Des confitures
*de Dania  (Sclerocarya birrea), *de Kania (Diospyros mespiliformis)
Des jus de fruits de toutes sortes tout au long de l’année pleines de vitamines
d’Aduwa, de Dania,  de Goriba, de Hanza, de Kania (et son sirop), de Kuka, de Kurna, de Magaria, et aussi de :
*de Dargasa (Grewia bicolor), *de Dumniya (Vitex doniana), *de Faru (Lannea microcarpa), *de Giginia (Borassus aethiopum), *de Tsamia / Samia (Tamarindus indica), *de Gursemey (Grewia villosa)

En mangeant ces produits, vous soutenez plus de 1500 collecteurs, environ 200 craqueurs de noix et nos travailleurs d’équipe, tous avec leurs familles !
En mangeant ces produits, vous soutenez la régénération de l’environnement, la création de biodiversité, la nourriture pour les gens et pour les animaux, la fixation du dioxyde de carbone, la production d’oxygène, les opportunités d’emploi et bien plus encore.

Des diaporamas pour découvrir les arbres et leurs fruits
Cliquer sur les images pour ouvrir les pdf téléchargeables

Le nom des arbres est donné par son nom scientifique auquel s’ajoutent  les noms en :
Hausa / Djerma / Fulfuldé / Tamacheq / Kanuri // Mooré / Lyélé / Dioula // Français

SSF_Salvadora-persica_Babul
SSF_Neocarya-macrophylla_Gawasa
SSF_Maerua-craassifolia_Jiga
SSF_Ziziphus-mauritiana_Magaria
SSF_Sclerocarya-birrea_Dania
SSF_Tamarindus-Indica_Tsamia

Des semences d’arbres forestiers et fruitiers du Sahel

Sahara Sahel Foods vend des enveloppes avec des semences soigneusement collectées par son partenaire Rewild.Earth (voir notre article) et biologiquement traitées, avec des instructions d’usage détaillées sur chaque enveloppe.
Rewild.Earth peut vous offrir une sélection de semences de 85 espèces vivaces indigènes.
« Si vous voulez semer n’attendez plus. A chaque début de saison des pluies vous pouvez semer ou planter des espèces forestières du Niger vous-même dans votre jardin, dans la rue devant votre maison ou dans votre champ ».
Lien vers La liste des semences d’arbres forestiers et fruitiers disponibles de Rewild.Earth
Rewild.Earth
fait aussi du reboisement au Niger avec les semences de ces arbres, selon une méthode de semis-direct. Voir nos deux articles :
–  Rewild.Earth : reverdir le Sahel avec près d’une centaine d’espèces locales en semis-direct, sans irrigation, sans fertilisants (naturels ou chimiques), ni pesticides.
–  Le semis-direct : méthode de reboisement adaptée aux terres sableuses.

Où trouver ces produits

–  Chez Sahara Sahel Foods à Zinder, une boutique RN1, quartier Kourandaga et un point de vente aussi à Maradi, la boutique Maradi Store. Sur commande :
Par email : vente@saharasahelfoods.com / info@saharasahelfoods.com
Par tel : (+227) 93 84 74 58 ou (+227) 93 84 74 56
A Niamey :
–  Chez ProNat Niger Store sont au (+227)-96 06 28 34, vers Rondpoint Telwa. En face de Pharmacie Poste sur la route Filingué, au niveau du grand rond-point de Niamey 2000.
Contacts : +227-80 56 52 68 – Mail : pronat.niger@gmail.com
–  A FRONI / IKADI Transform sur l’avenue Maurice Delens au niveau de la boutique 3SK.
Tel : (+227)-80 74 91 01
–  A la Boutique VLAN Trouvez la carte et les références de contacte au https://goo.gl/maps/X54a7jasga62
–  JB’s Corner Store. dans le quartier Koira Kano, pas loin de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique.

Sahara_Sahel_Foods _03
Sahara_Sahel_Foods _02
Sahara_Sahel_Foods _01
Sahara_Sahel_Foods _04

Des salons et des foires

Depuis 2018, Sahara Sahel Foods participe à de nombreux événements régionaux et internationaux   pour faire connaître ses produits et pour faire comprendre l’intérêt majeur de la valorisation de plantes sauvages vivaces du Sahel.
–  A la « Conférence de haut niveau sur la création d’emplois, la croissance et la compétitivité en Afrique de l’Ouest » à Bruxelles juin 2018
–  Aux salons 100% Made In Niger sept 2018,  juillet 2019, fév.-mars 2020 et  octobre 2020
–  Au Forum National pour l’Autonomisation des femmes (FONAF) à Agadez oct. 2019 et à Tahoua (Niger) oct. 2020
–  Au Forum Régional sur le Développement Economique Local et la Migration qui s’est tenu à Zinder , juillet 2019
–  Au Salon SAHEL Niger 2019 Niamey de fév. 2019, Sahara Sahel Foods a été honoré avec le prix du Premier Ministre pour le produit Homos de Hanza
–  A la semaine de Niamey Fashion Week en déc 2018. –  Au festival gastronomique du Zinder Sabou. –  Au rendez-vous de la gastronomie nigérienne « Les Milles et une Bouffes », à Niamey en juin 2019
–  A la réunion du comité de pilotage du projet de fortification de produits alimentaires transformés (FOPAT) un projet financé par l’union européenne, le gouvernement de principauté de Monaco et la PAM sous la tutelle du MAGEL et l’appui du Gret. Les participants ont visité les installations de SSF en janv 2019
–  Au pré-forum des ‘Africa Days 2019’ en avril à Dakar, Sahara Sahel Foods a été invité par SOS SAHEL à présenter ses activités «  Intensifier la valorisation de plantes sauvages vivaces du Sahel »
–  A l’exposition « Des arbres dans nos assiettes » organisée par l’Association Française de l’Agroforesterie à Montpellier, mai 2019
–  A la Semaine du Commerce Équitable de Liège, Belgique, octobre 2020

CONTACTS ET LIENS
 Sahara Sahel Foods
Tel : (+227) 20 51 26 07
Email : info@saharasahelfoods.com
Facebook  (très documenté)
Site
Commandes de produits Sahara Sahel Foods :
Par Email : vente@saharasahelfoods.com / info@saharasahelfoods.com
Par tel : (+227) 93 84 74 58 ou (+227) 93 84 74 56

PARTENAIRE Rewild.Earth
– Tel : (+227) 20 51 06 01
– Email : info@rewild.earth
Facebook Rewild.Earth
Site Rewild.Earth

Des articles à propos de Sahara Sahel Foods

–  Les richesses naturelles du Sahel : Des plantes résistantes au changement climatique pour assurer la sécurité alimentaire/ Article publié par SOS Sahel
Article mettant en relief l’importance des plantes du désert contre la désertification et l’impact de Sahara Sahel Foods auprès des populations locales.
–  Mangez sain, mangez nigérien ! (juin 2018)/ Article publié par Happy in Africa
A l’heure où les produits naturels et bio envahissent les marchés européens et occidentaux, l’entreprise Sahara Sahel Foods (SSF) explore, quant à elle, les potentiels nutritifs de la flore nigérienne.
–  Using market incentives to drive regreening: the case of Sahara Sahel Foods (pdf téléchargeable) / Article en anglais de ETFRN News.
Un article sur l’expérience de Sahara Sahel Foods : A ce jour comment canaliser des revenus aux communautés rurales sahéliennes et stimuler le reboisement, à travers les aliments des plantes vivaces indigènes, génétiquement sauvages.
–  Les nouveaux résilients (3/7) : le VRP du hanza mal-aimé (2015)/ Article publié par Terraeco
Au Niger, on dénigre certaines plantes autochtones. Or, elles sont parfois les plus aptes à résister aux épisodes de sécheresse. Josef Garvi s’est donné pour mission de redorer leur réputation

 En tant qu’entrepreneur en transformation alimentaire de produits locaux, Josef Garvi s’intéresse aussi à la filière sésame et sa transformation en huile. Voir :
Rapport d’Expertise Étude diagnostique de la filière sésame au niveau de l’Union GarbeyKorou, membre de la FCMN-Niya, département de Gothèye / publié en octobre 2020 par Reca-Niger (Réseau National de Chambres d’Agriculture du Niger)

Pour voir nos articles dans BurkinaDoc de Mil’Ecole sur :
L’agroforesterie au Niger
(zone de Zinder) :
–  Sahara Sahel Foods 
Développer des aliments commercialisables à partir de 20 arbres indigènes du Niger
–  Rewild.Earth 
Reverdir le Sahel nigérien avec des espèces locales forestière et alimentaires en semis-direct
–  Le semis-direct : méthode adaptée aux terres sableuses
Planter des arbres locaux au Sahel sans arrosage durant la saison sèche 
–  Arbres de brousse et sécurité alimentaire au Niger
Présentation de 20 arbres autochtones au potentiel nutritif

L’agroforesterie au Burkina Faso (dans les régions centrales) :
–  Arbres de brousse et sécurité alimentaire au Burkina Faso
Présentation de 20 arbres autochtones que les populations de ces régions utilisent pour se nourrir
–  Le puits racinaire : méthode adaptée aux terres latéritiques
Planter des arbres locaux au Sahel sans arrosage durant la saison sèche
–  Tiipalga
Des actions de mise en défens et de Régénération Naturelle Assistée (RNA)
–  L’APAF au Burkina Faso
Leur méthode est de développer la plantation d’arbres fertilisants locaux dans les champs cultivés
–  Arbres fertilitaires et champs agroforestiers avec l’APAF
Le choix des arbres fertilitaires locaux et leur implantation dans les champs cultivés
–  Le périmètre bocager au Sahel
Méthode agro-sylvo-pastorale d’aménagement des terres sahéliennes : basée sur des haies vives entourant les champs cultivés et des arbres dans l’axe des champs et le creusement de banca pour piéger l’eau de pluie

L’agroforesterie dans les régions forestière du sud de l’Afrique de l’Ouest
– 
APAF-Togo  –  APAF-Côte d’Ivoire
Développer les cultures en reconstituant la forêt dégradée
–  Arbres fertilitaires et culture multiétagée en zone forestière avec l’APAF
Méthode pour allier cultures et forêt

Mil’Ecole – Décembre 2020