Burkina-Vert_Logo

Agroécologie Afrique de l’Ouest
–  Burkina Faso  –

Burkina Vert, de l’agroécologie au Sahel

Burkina-Vert_Logo

L’ONG Burkina Vert est une structure mise en place pour conduire un processus de développement endogène, sécurisant et durable. A ce jour, Burkina Vert est une structure qui justifie une vingtaine d’années d’expériences de promotion du développement rural dans la région du Nord

Localisation

. Basée à Ouahigouya, elle œuvre dans 4 provinces de la Région Nord du Burkina Faso : Le Yatenga, le Louroum, le Passoré et le Zongdoma.
Elle compte 452 familles (ménages), 47 sociétés coopératives soit 4 520 acteurs dont 2760 femmes et 1760 hommes

Historique de l’ONG Burkina Vert

Burkina Vert est né de l’initiative de douze jeunes qui ont suivi une formation sur la technique de compostage, la production des plantes et le maraîchage en 1992.
En 1996 d’autres les rejoignent pour travailler
.
Ils ont obtenu un récépissé officiel comme groupement en juin 2002, le statut d’association en mai 2004, et celui d’ONG locale en mai 2005. Suite à la modification de ses textes statutaires un nouveau récépissé a été obtenu en novembre 2021 valable jusqu’au 19 novembre 2026.
Une convention vient d’être renouvelée par l’Etat à travers le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective en avril 2024. Cette convention est valable jusqu’en 2029.
Sur leur site Doudou écrit : « J’ai eu la chance d’aller en France et en Suisse pour suivre une formation sur la production horticole, le maraîchage et l’organisation des coopératives, le tout dans le cadre des échanges entre la Fédération des Groupements Naam et l’Agriculteur Français pour le Développement International (AFDI) ».

Malgré la crise actuelle

Depuis 2019, la zone d’intervention de l’ONG Burkina Vert à savoir la région du Nord est marquée par une crise sécuritaire et humanitaire sans précédent. Cette situation a entrainé un ralentissement des activités de mobilisation de ressources et par conséquent de mise en œuvre des actions de développement en faveur des populations rurales.
Nonobstant, l’ambition de l’ONG Burkina Vert est de devenir une ONG de référence au niveau national qui offre des services d’accompagnement de qualité en faveur du monde rural.

Sa philosophie
“ Responsabiliser pour mieux réussir”.

Ainsi, chaque individu, chaque famille et chaque communauté est mis au centre dans la résolution des problèmes. La méthodologie de réalisation des projets s’articule autour du principe fondamental qui privilégie les compétences qui existent déjà dans les familles. Tous les adhérents sont d’accord avec cette philosophie. Chacun est donc engagé à réaliser et à être responsable de son projet.

Sa Mission 

La mission de l’ONG Burkina Vert est de « Accompagner par des appuis ciblés, les initiatives individuelles et collectives pour l’amélioration durable des conditions de vie des populations dans la solidarité, la cohésion sociale, l’équité et l’inclusion ». En considération des ambitions et des réorientations stratégiques voulues, il convient de la reformuler.

Ses objectifs

–  Promouvoir le développement de l’entrepreneuriat agricole ;
–  Promouvoir une gestion durable des ressources naturelles ;
–  Faciliter l’accès à l’instruction et à la formation professionnelle ;
–  Apporter des appuis spécifiques aux populations en situation de crise ;
–  Promouvoir l’autonomie financière.

Vidéo
Doudou présente l’Histoire du Burkina Vert

Burkina-Vert_01

 De gauche à droite 3 responsables de Burkina Vert
Issifou, Issa et Doudou

Ses domaines d’activités
L’agriculture –  L’environnement –  L’éducation –  L’humanitaire –  L’inclusion financière.

    – Formation agricole et suivi;
    – Lutte contre la dégradation des sols et pour la restauration de l’environnement à travers les diguettes, les traitements de ravines, les digues filtrantes, les reboisements, la végétalisation, la régénération naturelle assistée, les fosses fumières et le Zaï;
    – Maraîchage, élevage, cave de conservation, séchage de fruits et légumes, production de beurre de karité, production de plantes, création d’unités économiques et des activités génératrices de revenus;
    – Burkina Vert appuie les maraîchers dans la Région Nord
Parmi ses objectifs, on peut mentionner l’acquisition de l’autosuffisance alimentaire par des actions de fertilisation des sols pour une agriculture durable, la contribution à la sécurité alimentaire par la réalisation de cultures de contre saison, la lutte contre la pauvreté par la réalisation de microprojets économiques (maraîchages, banques de céréales…).
Nous trouvons dans leurs statuts :
– Mettre des intrants et de semences adaptées à la disposition des producteurs;
– Négocier des marchés à l’intérieur comme à l’extérieur pour l’écoulement et les échanges des productions.
Ils développent une grande activité de soutien à la production et la commercialisation de la pomme de terre et de l’oignon, avec « caves » de conservation permettant de réguler les périodes de vente.
Voir en Pdf téléchargeable : Burkina Vert appuie les maraîchers dans la région du Nord pour la production de la pomme de terre et de l’oignon
En août 2017 Doudou écrivait
 :
“1- Actuellement nous utilisons encore des semences améliorées, mais nous produisons nous mêmes des semences aussi : de fait nous ne sommes toujours pas en mesure de produire la semence de pomme de terre.
Mais les semences d’oignon, la salade, la tomate, nous les produisons sur place.
2-  Nous utilisons des insecticides et des engrais, mais très peu. Surtout quand il fait chaud (Avril-Mai). Je dis bien “peu” car nous mettons beaucoup l’action sur la production du compost, de la fumure organique afin d’éviter les engrais chimiques.
Les pesticides naturels sont  utilisés maintenant beaucoup plus que les pesticides chimiques.
Déjà au point de vue prix, il faut trouver d’autres alternatives pour éviter les engrais et les pesticides chimiques qui sont très chers”.
Burkina Vert est aussi en train de mettre en place une ferme de diffusion des pratiques agroécologiques.
Voir un article du Faso.net de juillet 2018 :
Coopération : Des parlementaires suisses visitent des réalisations de l’ONG Burkina Vert au Yatenga

Burkina-Vert_02
Burkina-Vert_03
Burkina-Vert_04
Burkina-Vert_05

Burkina Vert soutient la construction d’écoles et appuie des groupes cibles vulnérables (femmes, enfance en difficulté).
Par exemple l’école de You, une commune rurale de la province du Loroum
Burkina Vert soutient l’école des sourds de Ouahigouya grâce, entre autres, à des parrainages.
Il lutte contre l’excision,  contre le SIDA, développe l‘alphabétisation des populations, prend en charge des orphelins en les parrainant.
Burkina vert développe son projet INCLUFIN (Inclusion financière)auprès des villageoises.
Démarré en 2000 il a permis de mettre en place de nos jours plus de 230 groupes d’épargne
Cela consiste à accompagner les bénéficiaires à constituer des groupes d’épargne en se basant sur la méthodologie des Associations villageoises d’Epargne et de Crédit, en vue de développer des AGR (Activités Génératrices de Revenu)
Burkina vert assure des formations dans les villages pour construire des Foyers améliorés traditionnels
Un système pour lutter contre la désertification, le réchauffement climatique etc….Ces foyers appelés ‘’foyers améliorés’’ construites avec des matériaux locaux sur place sont très rapide en cuisson. En plus un gain d’énergie qui aussi économique.
Burkina Vert procure une aide directe aux déplacés internes
pour répondre à la situation d’urgence de ces familles

Burkina Vert a de nombreux partenaires, locaux, nationaux et internationaux

Parmi lesquels : Yam-PouiréBelmont Soutien Kéra-DouréTombouctou 53 joursFondation PetramPAM (Programme Alimentaire Mondiale) – OIM ( Organisation Internationale de la Migration) – AFAC (Afrique Au Coeur) – Actions Afrique FranceLaboratoire Citoyenneté

Contacts Burkina Vert

Adresse postale: BP 255 Ouahigouya/Burkina Faso
Tel : (00226) 24 55 31 18  //  70 24 05 37
Mail 1 : burkinavert@fasonet.bf
Mail 2 :
doudou.bagaya@gmail.com
Site web : www.burkina-vert.com
Facebook Burkina Vert
Site Venoge suisse Burkina vert

Quelques partenaires actifs de Burkina Vert

Burkina-Vert_07
Burkina-Vert_09
Burkina-Vert_06

Belmont Kéra douré
(Association Suisse)

L’Association apporte son appui à quelques associations burkinabè, dont Burkina Vert,  jugées comme ayant les mêmes buts ou désirant contribuer à la réalisation de ceux-ci.
A Kéra douré, (commune de Bassi , province de Zondoma, Région Nord), l’association soutient l’éducation, l’alphabétisation des adultes, les activités des femmes avec micro-crédits, la santé et l’économie rurale : maraîchage, pépinière, arbres fruitiers, bosquet de l’école, reforestation, riziculture et cordons pierreux.
A Kéra Douré elle a créé ou participé à la création d’un grand nombre de maraîchages, à l’aménagement de puits, a fourni le matériel de jardinage et parfois des semences et soutient la formation des cultivatrices.
Contacts :
Leur site : Belmont Kéra douré
Mail : comité@belmont-keradoure.ch (malheureusement ce mail ne fonctionne pas !)

Yam pouiré  
(Association Suisse)

Des exemples de leurs actions :

     – Réhabilitation de terres dégradées avec notre partenaire principal, Burkina Vert.
Environ 360 hectares de terres dégradées ont été réhabilités au cours de ces 5 dernières années par l’Association Burkina Vert. Derrière les diguettes, on creuse des demi-lunes en quinconce ou des zaïs (trous de plantation) afin de conserver l’eau infiltrée. Du compost est alors mis dans les demi-lunes et les zaïs avant d’y planter maïs, mil et autres céréales;
    – Forages, Parrainages pour permettre à des enfants sourds de suivre les cours  d’une école intégrant  sourds et entendants à Ouahigouya.
Contacts
Leur site en français, anglais ou allemand : Yam pouiré
Adresse : c/o Raemy, Im Oberdorf 11
8602 Wangen
Téléphone +41 44 833 75 33
Contact mail , directement sur le site

Afrique au cœur asbl (AFAC)

Cette association belge a été dissoute, l’âge ayant rattrapé ses membres.
Mais individuellement d’anciens membres continuent d’appuyer Burkina Vert sur la mise en place des périmètres maraîchers pour les déplacés internes, les foyers améliorés, la récupération des terres dégradées et l’inclusion financière et le petit crédit.

Par respect pour eux, voici des exemples de leurs actions passées réalisées avec Burkina Vert :

     – Interventions à Goubré et villages alentours, commune Séguénéga, province Yatenga : appui à la scolarité primaire et aux projets des femmes, tourisme solidaire au village, échanges dans le domaine des arts plastiques. Tous ont bénéficié d’un programme d’alphabétisation. Des moulins à grains sont maintenant installés dans trois villages par un financement sous forme de prêt;
    – Un jardin scolaire à Koura-Bangré en 2014. Pour la production de légumes et pommes de terre en saison sèche. Koura-Bangré, commune de Oula, Yatenga, un village de 1.700 habitants dans lequel Burkina Vert intervient depuis 2006 (périmètre maraîcher, récupération de terres dégradées, micro crédit);
    – Récupération de terres dégradées dans le village de Ramsa,
Ramsa se situe sur la route de Goubré, à 40 km à l’Est de Ouahigouya. Burkina Vert assure l’encadrement et Afrique au Cœur a financé le projet. Ce projet permet de faire vivre 30 familles (300 personnes) dont l’autosuffisance alimentaire est assurée par des techniques modernes de conservation des eaux et des sols : fosses fumières, cordons pierreux…);
    – Micro-crédit à Ouahigouya. C’est Burkina Vert qui encadrera la réalisation du projet.
Contacts :
Siège Social : Rue de la Licorne, 3 7022 Hyon (Mons) Belgique
065/36.13.10

Voir aussi d’autres acteurs burkinabè
dont les techniques se rapprochent des Agroécologistes

Ceux pour lesquels nous avons fait des articles spécifiques dans notre rubrique Agroécologie Burkina Faso de BurkinaDoc :

Voir aussi dans notre rubrique Techniques agroécologiques et ressources agricoles au Sahel :
–  Une alimentation équilibrée en brousse est possible au Burkina Faso
  Arbres de brousse et sécurité alimentaire au Burkina Faso  
–  Les légumes-feuilles au Burkina Faso : Les feuilles traditionnellement utilisées en sauce au Burkina ont une haute valeur nutritionnelle
– 
Irrigation au Sahel : Goutte à goutte ou Aspersion ?
Et nos nouvelles rubriques :
– 
Elevage Durable
  Alphabétisation : Textes langues locales

Voir aussi d’autres acteurs agroécologistes en Afrique de l’Ouest

Au Bénin, au Mali, , en Côte d’Ivoire, au Togo, au Niger, au Sénégal et au Ghana

La carte Google Maps
de certains acteurs en Agroécologie en Afrique de l’Ouest

Sur la carte,  choisir une icône (puis « plus d’infos » sur mobile). Vous trouverez notices avec contacts (quand nous les avons trouvés), liens, photos et parfois vidéos