— Agroécologie Afrique de l’Ouest —

Au Burkina Faso que Mil’Ecole connaît et aussi au Mali, au Bénin, au Togo, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Niger, en Guinée Conakry… Des structures, des fermes, des paysans, des jeunes, des entrepreneurs (des « agripreneurs », comme ils se nomment), développent l’agroécologie.
Du système oasien développé dans les jardins maraîchers du Nord Mali aux cultures multiétages des zones forestières au Togo en passant par les périmètres bocagers du Sahel, l’objectif des agroécologistes est le même : atteindre l’autosuffisance alimentaire dans le respect de l’environnement et des familles paysannes.
Tous ces acteurs entretiennent des liens vivants et dynamiques qui franchissent les frontières et échangent leurs expériences et leurs découvertes.

Parallèlement à leurs travaux de recherches sur le terrain, les agroécologistes africains doivent s’organiser et se battre

–   Pour retrouver, protéger, développer leurs semences paysannes traditionnelles dont la vente est rendue hors la loi par leurs propres États en adhérant en 2014 à l’UPOV 91 par le biais de l’OPAI (Organisation africaine de la propriété intellectuelle). La plupart des Etats africains n’ont pas su résister à la pression des multinationales qui ont réussi avec leurs énormes moyens financiers à les assujettir à l’agro-chimie (comme en Europe ou en Amérique)
–   Pour résoudre les problèmes de l’accès à la terre et de la sécurisation foncière des petits paysans, les protéger des gros investisseurs qui envahissent le continent et accaparent leur terre.
–   Enfin pour faire reconnaître par leurs États respectifs le métier de paysan

UPOV et COV – La privatisation des semences par les grandes entreprises liées à l’agro-chimie La plupart des États Ouest-Africains ont adhéré en 2014 à l’UPOV.  Depuis ils n’ont le droit de  vendre que des semences certifiées (COV), non reproductibles,  produites par les quelques grosses multinationales semencières.
La vente des semences paysannes traditionnelles devient interdite sur leur territoire.
Voir l’article

Les Foires Ouest-Africaines de Semences Paysannes  Pour protéger, promouvoir, développer et échanger les semences traditionnelles en Afrique de l’Ouest et sensibiliser les paysans à leur valeur « Le paysan sans semence n’est pas un paysan, nous l’appelons « ouvrier agricole », sans la semence il n’a rien ! Un agriculteur qui ne peut pas produire ses propres semences va disparaître sous la pression des industriels. »
Voir l’article

Les Caravanes Ouest Africaines :  Convergence des luttes pour la terre, l’eau et les semences paysannes. Organisées par plusieurs mouvements sociaux de base et organisations de la société civile, 2 caravanes ont sillonné en 2016 et 2018 les pays d’Afrique de l’Ouest pour sensibiliser les paysans et interpeller les autorités, pour lutter et protester contre les accaparements de toutes les ressources naturelles et contre les violations systématiques des droits humains qui les accompagnent.
Voir l’article

Vous trouverez en bas de page une carte Google Maps où sont localisés un certain nombre de lieux agroécologiques et de développement innovant et durable (certains avec grande précision !) avec pour chacun des photos et une notice (petite présentation, contacts et liens)
Voir aussi nos articles dans la rubrique : Techniques agroécologiques et ressources agricoles au Sahel  Périmètre bocager, culture multi-étages, composts, fertilisants divers et insecticides bio, plantes médicinales, arbres et alimentation en brousse

Nous tâchons ci-dessous de rendre compte de structures agroécologiques au fur et à mesure que nous les découvrons,
avec localisation, présentation, contacts et liens

  Agroécologie Burkina Faso  –

Des recherches et des expérimentations se développent partout au Burkina Faso pour améliorer l’agriculture dans le respect des populations et des terres fragiles du Sahel qui voient la saison des pluies se raccourcir et les précipitations devenir plus irrégulières.
Aujourd’hui, des structures très actives en agroécologie forment paysans, apprentis et étudiants de tout le Burkina attirés par ces méthodes agroécologiques innovantes et l’expérimentation de nouvelles méthodes.

–   Un recueil de plus de 80 structures qui développent l’agroécologie au Burkina avec contacts et liens et Des points de vente bio à Ouaga et au BF
–   TERRE VERTE et ses fermes pilotes de Guiè, Filly, Goéma et les jeunes Barga et Tougo ;
–   Terre et Humanisme et les structures avec lesquelles elle travaille dont  l’AIDMR,  Beo-Neere et APAD Sanguiè et d’autres encore.
–   Le CNABio qui délivre un label local bio SPG ; Inades-Formation Burkina ; ARFA et Bioprotect ; APEDR
–   Autre Terre et les structures qu’elle soutient au BF : ATAD, APIL et d’autres ;
–   L’agroforesterie avec Tiipaalga et l’APAF ;
–   Le CEAS-BF, NAPAM BIO, La SaisonnièreICCV-Nazemse, Le Burkina Vert, Yakouba Sawadogo
–   AFDI et le BF, Jardins du Monde et les plantes médicinales au BF
et bien d’autres.
Voir la rubrique qui présente ces différents articles

 Agroécologie Mali

Tout comme au Burkina Faso, l’agroécologie est en plein développement au Mali. Nous tâcherons de rendre comptes de ces structures au fur et à mesure que nous les découvrirons.
Des pionniers et des jeunes :
–   L’AMSD (Association Malienne pour la Solidarité et le Développement) qui délivre le label local bio SPG ;
–   Oumar Diabaté, médecin vétérinaire et le CSFRA (Centre Sahélien de Formation et de Recherche en Agroécologie)
–   FABAST, la jeune Ferme Agroécologique Ba Alpha
–   La ferme agroécologique de Benkadi Bougou ou Benkadi Bugu et l’association Terres Jaunes
–  
APAIM (Association pour la Promotion de l’Agriculture Intelligente au Mali)
–   FASO agri-bio « Votre santé notre priorité. Made in Mali. Manger sain, c’est notre priorité »
–   Autre terre et les jardins maraîchers agroécologiques Nord-Mali
–   La ferme ADAD-GAO (Action pour le développement d’une Agriculture Durable).
Semences, Artémisia, techniques agroécologiques.
–   Les maisons d’Artémisia au Mali
Voir la rubrique qui présente les différents articles

–  Agroécologie Bénin

Bien que le climat diffère du Sahel, les productions, les expériences et la recherche en agroécologie y existent aussi, fort développées. Elles intéressent toute la sous-région et au-delà.
–   La ferme Songhaï, Ouando (à Porto Novo) développe depuis 30 ans un système intégré, étendu à ses 3 autres sites (Parakou, Savalou et Lokossa-Kinwédji) ;
–   Les Jardins de l’Espoir, initiateurs d’Agro Boot Camp. Se développent sur 5 sites dont Djougou, Seme kpodji , Togoudo et Tori – Bossito
–   ORAD (Organisation des Ruraux pour une Agriculture Durable) et la ferme Tchaoun Fora (ou Tchaou Forad) dans la région de Djougou, nord-Bénin. Participe à des recherches sur le niébé agroécologique.
–   APAF-Bénin (Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires, de l’Agroforesterie et la Foresterie) dans la région de Dassa (Lema, Tchakaloke, Banikoara…). Associer des arbres fertilitaires et des arbres forestiers avec les cultures dans les zones café/cacao
–   ECOLOJAH et le CEVASTE – La famille Jah. L’école et le Centre d’Expérimentation, de Valorisation de l’Agroécologie, des Sciences et Techniques Endogènes
–   Biophyto Benin –  fabrication et de commercialisation d’engrais et pesticide à base de neem, basée à Allada Togoudo et Glazoué
–   L’ACED (Actions pour l’Environnement et le Développement Durable) qui a développé une vraie pratique du compost avec de la jacinthe d’eau.

Voir aussi les notices de ces autres structures agroécologiques, avec leurs contacts et liens (et des photos), placées sur la carte google ci-dessous, dans la rubrique « Agroécologie Bénin » :
De la Ferme à la Table  –  Avec Le Secaar : Jardin d’Eden et Coop. Ifedoun  –  Les prix C4C 219 de l’ACED : BEES Ong,  ODDB Ong,  ACT-DEV Ong,  ECO-BENIN  et  CREDEL Ong   –  Espace Moringa BIO  –  Marché Eco-Fermier
Voir la rubrique qui présente les articles

Agroécologie Côte d’Ivoire

Malgré les périodes de guerre civile (2002-2004-2010) et le saccage de zones forestières par des plantations sauvages de cacao, en Côte d’Ivoire l’agroécologie fait son chemin avec des jeunes hommes convaincus et entreprenants.
–   EDEN Commodities « Votre entreprise agricole de proximité au service des agriculteurs et d’un monde agricole durable » (Région Marahoué)
–   Ivoire Agro-Forever Consulting (Iafc Nieky) entreprise de prestation agricole localisée à Songon route de Dabou (15 km d’Abidjan)
–  
Agro-Bio Ets N’guessan entreprise spécialisée en production animale bio à Songon route de Dabou (15 km d’Abidjan)
–   APRESAP-CI (Association des PREstataires de Services Agro-Pastoraux de Côte d’Ivoire)
“Association pour la réglementation et la régulation du secteur de prestation Agricole ».
–   SIDAF-CI (Société Ivoirienne pour le Développement Agricole et Forestier)
Fabrication, Distribution, Application des intrants Biologiques agricoles. L’unité de production se trouve à Sikensi et le service technique sur l’ensemble du territoire
–   APAF – Côte d’ivoire (Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie)  Associer des arbres fertilitaires et des arbres forestiers avec les cultures dans les zones café/cacao dans les régions de la Mé, du Gôh Nord et Ouest.
–   Les Maisons de l’Artémisia en Côte d’Ivoire, contacts 
Voir la rubrique qui présente les articles

Agroécologie Togo

Des pionniers  ont mis au point des méthodes agroécologiques pour préserver et reconstituer la forêt tout en permettant aux populations de cultiver durablement et d’améliorer leurs rendements. Ces méthodes peuvent aussi  s’adapter dans les pays plus sahéliens.
–   APAF – Togo (Association pour la promotion des arbres fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie) qui a mis au point et développe ses méthodes d’agroforesterie depuis 1992 dans la partie Sud-Ouest du Togo. Ils  ont fait des émules dans les pays de forêt Côte d’Ivoire, Bénin et Cameroun  mais aussi au Burkina Faso, au Sénégal et au Mali.
–   ANA-Bio Togo (Association Nationale pour l’Agriculture Biologique au Togo) Cette organisation travaille à la mise en œuvre du processus Bio-SPG du Togo
–  
CFAPE-TOGO (Centre de Formation Agricole et de Production Écologique du Togo) Un centre de production agroécologique et de formation qui œuvre à la promotion de l’agriculture biologique dans la région de Kpalimé (Région des Plateaux)
–  AMAP-TOGO (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) Société coopérative de vente de fruits et légumes bio à Lomé
–  AREJ (Association Réelle pour l’Education et la Jeunesse) Cinkassé, Région des Savanes – Préservation des semences paysannes – Fait partie du réseau Terre et Humanisme
– 
Ferme agroécologique KEKELI. Basée à Agou-Tsévikodzi au bord du fleuve Zio, production maraîchère, semences paysannes, Écotourisme.
–  GAVISA-Togo (Groupe d’Action pour une Vie Saine) et sa ferme-école à Yéviépé-Dzogbé – Maraîchage céréales, tubercules, pépinières, petit élevage – Sensibilisation formations
Voir la rubrique qui présente les articles

–  Voir aussi les notices de ces autres structures, avec leurs contacts et liens (et des photos),  placées sur la carte Google Maps ci-dessous, dans la rubrique “Agroécologie Togo” :
Fpma Agro   L’Association les PERma-JArdins du TOGO (PERJAT)    Choco-Togo et avec Le Secaar  :  Atelier Plantes médicinales,  Champs expérimentaux PUSH-PULL,  Un jardin de plantes médicinales

–  Agroécologie Niger  –

Le Niger est un pays sahélien par excellence. Un Sahel qui jouxte le Sahara et traversé par le fleuve Niger… Il subit de plein fouet le dérèglement climatique : sécheresses suivies de pluies diluviennes qui provoquent des inondations meurtrières.
Mais des hommes se battent pour préserver et développer sa végétation et trouver des solutions pour une souveraineté alimentaire

–  Sahara Sahel Foods : développer des aliments à partir de 20 arbres indigènes du Niger. Une entreprise sociale qui valorise ces aliments
–  Rewild.Earth : reverdir le Sahel avec près d’une centaine d’espèces locales en semis-direct. Sans irrigation, sans fertilisants (naturels ou chimiques), ni pesticides
– 
La Ferme agropastorale Gorou-Bi : Production et transformation. Sa Spécialité le moringa
Voir la rubrique qui présente les articles

_  Voir aussi les notices de ces autres structures, avec leurs contacts et liens (et des photos),  placées sur la carte google ci-dessous, dans la rubrique “Agroécologie Niger” :
Nigerielles shopONG AMADAL AMAGALNiger-Lait SA

–  Agroécologie Sénégal  –

Pays ouvert sur l’Océan mais qui a aussi des zones sahéliennes très importantes. Il subit de plein fouet le changement climatique avec inondations sur la côte et périodes de sécheresses inhabituelles.

–   Kaydara – Ferme école agroécologique Régénérer des terres en plantant des cocotiers et un terrain stérile devient oasis florissant
–  
La Reforestation et la Grande muraille Verte/ ASRGMV (Agence Sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille Verte/ Haïdar El Ali, directeur
–  Tolou Keur – Ecovillages avec l’ASRGMV. Petites unités collectives. Depuis 1 an une quinzaine se développent au Sénégal.
–  L’Oceanium de Dakar/Gestion durable de l’environnement marin et terrestre
–  Aire Marine Protégée Communautaire de Bamboung
–  Enda Pronat (ENvironnement Développement Action pour la PROtection NAturelle des Terroirs)
–  La FENAB (Fédération Nationale pour l’Agriculture Biologique)

Voir la rubrique qui présente les articles

–   Voir aussi les notices pour ces structures, avec leurs contacts et liens quand nous en avons trouvé (des photos et vidéos), placées sur la carte Google ci-dessous, dans la rubrique « Sénégal Agroécologie» :
APAF Sénégal/M’Bour, Saloum-Université, Tambacouda, Kedougou, Fatick
Tobor/ Reboisement mangrove les villageois avec Haïdar El Ali
Dialang/ Reboisement mangrove les villageois avec Haïdar El Ali
Initiatives Collectives Casamance : Reboisement mangrove, Pêche, Charbonnage, Pépinières, Apiculture
Guelack ou N’Guelakh Transformation du village d’éleveurs grâce à 2 deux cousins, Mamadou et Ousmane Sow, revenus après des études.
Guédé Le premier écovillage
Tattaguine  – Une union des collectivités locales
NdemLe village du chef spirituel, Serigne Babacar Mbow
Mbawane et Diender – Tiné NDOYE et Aram DEME avec son village
DaganaLe verger d’Assane DIEYE (en langue locale)
KoussanarAbdou BA sait allier élevage et agriculture
NdogaDiampoulo Diallo et son exploitation innovante
DjiminiFoires Ouest-africaines de semences paysannes
Agro Boot CampDéc. 2000 – Ferme pédagogique de Soutou, Casamance

Lire la carte

Sur la carte,  choisir une icône (puis « plus d’infos » sur mobile). Vous trouverez notices avec contacts (quand nous les avons trouvés), liens, photos et parfois vidéos.

Mil’Ecole – Septembre 2019 – Revu en Mai 2020